Mensonge de JP Delaney

J’ai commencé cette histoire, appelée par le résumé qui m’indiquait que Mensonge était un livre à dévorer. Et je ne me suis pas trompée.


Dès les premières pages, nous sommes dans l’action de notre personnage principal. Claire est une jeune femme pleine d’ambition et prête à tout pour réaliser ses rêves. Pas étonnant donc qu’elle se retrouve au milieu d’une enquête pour meurtre et doivent mener à bien une mission d’infiltration auprès d’un homme dangereux pour découvrir s’il est le meurtrier de sa femme. Son personnage ainsi que celui de Patrick, sont très bien contruits, et leurs différentes réactions sont crédibles à 100%. Je regrette cependant un moindre effort de construction pour les personnages secondaires, bien que je sois consciente que cela soit difficile en point de vue interne raconté à la première personne du singulier.

La trame principale n’est pas sans rappeler celle de la série The Following qui suit un enquêteur tenter d’appréhender un serial-killer manipulateur s’inspirant d’Egard Alan Poe. Ici, ce sont sur les traces de Charles Baudelaire que nous marchons, et j’avoue avoir très envie de relire Les Fleurs du Mal. Malgré une intrigue différente et une résolution tout aussi différente, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à The Following durant l’intégralité du roman.

Inspiration ou coïncidence de la part de l’auteur ?

Je ne sais pas, dans les remerciements que nous retrouvons à la fin du livre, l’auteur explique qu’il avait publié une oeuvre similaire dix-sept ans auparavant et qu’il a écrit ce livre à partir de celle-ci. Cette similitude est troublante, mais c’est un concept que j’adore, cela donne une autre dimension au roman

Pour la construction de l’intrigue, j’ai aimé me faire balader volontairement d’idée en idée, de piège en piège. JP Delaney écrit des scènes courtes qui se succèdent rapidement. J’ai grandement apprécié mes huit heures de vol au-dessus de l’atlantique qui m’ont permis de le dévorer presque entièrement.

C’est le genre de livre que vous n’allez pas vouloir lacher, celui pour lequel on prévoit plusieurs heures de lecture tranquille. Croyez-moi, vous allez détester couper votre lecture !

Mensonge sortira le 18 septembre 2019.

Personnages : 3/4
Style : 3/4 
Addictivité : 4/4
Scénario : 3,5/4
Originalité : 2,5/4

Mensonge, JP Delaney : 16/20

Merci à Netgalley et aux éditions Fayard pour l’envoi et pour leur confiance.

-PLUME DE CRIME-

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s